ACTU
Compte bancaire
Par AXA,  le 10/06/2018 2 minutes de lecture

Le Bac, entre rite et modernité

Plus de 800.000 candidats vont passer le Bac 2018. Il y a des nouveautés par rapport à l’époque de leurs parents, comme de nouvelles méthodes de révision et Parcoursup, une plateforme destinée à choisir une filière post-bac.

De nombreuses start-up de l’éducation ont imaginé des méthodes pour faciliter la révision des examens. Cela passe souvent par des moyens numériques, comme par exemple des cours payants à distance par Internet (comme Skype) réservés à un petit groupe de lycéens, qui peuvent poser leurs questions.

Dans un autre genre, Marmelade propose gratuitement aux lycéens de répondre à des questions portant sur le programme de Terminale à chaque fois qu’ils souhaitent déverrouiller leurs smartphones, soit environ 150 fois par jour. Pour swiper, il faut y répondre et découvrir les explications associées. En cas d’erreur, le téléphone se déverrouille néanmoins. Mais, quelles que soient les aides à la préparation aux épreuves, les bonnes vieilles fiches Bristol font toujours recette.

L’Université plébiscitée après le Bac

Une analyse des premiers vœux émis en 2015 sur APB montre que les élèves de Terminale plébiscitent d’abord l’université (40%). Suivent les sections de techniciens supérieurs (30%) qui préparent au BTS, les IUT (16%), les classes préparatoires aux grandes écoles (10%) et les écoles d’ingénieurs post-bac (4%).

Pour les élèves qui sont actuellement en troisième, et leurs parents, il faut savoir que l’épreuve du Bac va être dépoussiérée pour tous ceux qui rentrent en 2de en septembre. Finies les filières actuelles (L, ES, S), elles sont remplacées par des troncs communs. Et, bonne nouvelle, le contrôle continu va aussi être pris en compte.

Vous avez obtenu le bac en 2018 ? Avec ou sans mention, bénéficiez d'une prime
Le Bac, entre rite et modernité