ACTU
Par AXA,  le 30/01/2019 4 minutes de lecture

Changer d’assurance emprunteur : c’est encore plus simple…

Pensez à inscrire « changer l’assurance emprunteur » sur votre liste de bonnes résolutions 2019 d’autant que les modalités de résiliation viennent d’être clarifiées.

Vous avez un emprunt immobilier en cours et vous souhaitez faire des économies au-delà de la seule renégociation du taux de votre prêt ? Pensez à l’assurance emprunteur, celle qui vous protège en cas d’aléas de santé (arrêt de travail, invalidité, décès…) pour assurer le paiement de vos mensualités.

Si elle est indispensable, elle est aussi coûteuse (jusqu’à 40 % du coût total du crédit). Faire jouer la concurrence peut donc s’avérer judicieux, avec un gain qui peut aller jusqu’à 17 000 euros1 sur le coût total du crédit. 

Petit rappel : vous pouvez résilier à tout moment votre assurance emprunteur, durant les 12 premiers mois de votre prêt (sous réserve du respect d’un préavis de 15 jours2) pour trouver moins cher ailleurs. Depuis 2018, vous pouvez changer de contrat tous les ans durant toute la durée de votre emprunt, à condition de respecter la procédure de résiliation (lire aussi : comment changer d’assurance emprunteur). 

Quelle date anniversaire ? 

Pour faire jouer la concurrence, la fenêtre de tir est étroite, vous devez présenter, deux mois avant la date anniversaire de votre contrat d’assurance prêt immobilier, une demande de résiliation à votre assureur et procéder à la substitution de votre contrat d’assurance emprunteur, en présentant à l’établissement de crédit, détenteur de votre contrat prêt, la notice d'information, ainsi que le projet du nouveau contrat d’assurance emprunteur que vous souhaitez souscrire.

Cela suppose donc de s’y être pris suffisamment tôt pour obtenir au moins un devis au préalable. Si vous manquez cette échéance, vous êtes bon pour patienter douze mois au maximum. Mais, en pratique, quelle est la date anniversaire à prendre en compte ? La date de signature du prêt, ? la date d’émission de l’offre de prêt ?  La date de signature de la demande d’adhésion au contrat d’assurance emprunteur ?

Ce point laissé en suspens dans les textes et qui était diversement apprécié selon les organismes, vient d’être tranché par le Comité consultatif du secteur financier (CCSF). Le parti pris est celui de la simplicité, puisqu’il s’agit de la date de signature de votre prêt immobilier. Celle-ci reste toujours la même, peu importe le nombre de fois où vous avez changé d’assurance de prêt immobilier depuis le début de votre emprunt. 

Attention, cette décision visant l’harmonisation des pratiques entre les différents acteurs de la banque et de l’assurance, n’entrera pas en vigueur avant le second semestre 2019, le temps que tout le monde puisse mettre à jour ses systèmes d’information. Ceci étant rien ne vous empêche de prendre les devants ! 

Par où commencer ? 

Une résolution bien plus facile à tenir que la poursuite de votre régime macrobiotique est de prendre dès à présent rendez-vous avec votre conseiller AXA sur le sujet.

Un point physique ou téléphonique avec votre offre de prêt et votre contrat actuel d’assurance emprunteur peut déboucher très vite sur une proposition intéressante et à la clé de substantielles économies et/ou des garanties plus protectrices. Et en termes de formalités, nous vous accompagnons à chaque étape du processus. 

Prêt à  franchir le pas ?

(1) Économies réalisées par un couple de cadres de 50 et 42 ans, non-fumeurs, qui emprunte 428 860 euros sur 15 ans à un taux d’intérêt du crédit de 1,2 % avec une date d’effet au 30.09.2016. La reprise se fait au 30.09.2018 pour un capital restant dû de 396 166 euros sur 13 ans à un taux d’intérêt du crédit de 1,2 % avec une date d’effet au 30.09.2018. 

(2) Article L113-12-2 du code des assurances.

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

Sur le même thème

Changer d’assurance emprunteur : c’est encore plus simple…