ACTU
Assurance habitation
Par AXA,  le 19/02/2019 3 minutes de lecture

Salon de l’Agriculture : 3 techniques insolites pour réduire les pesticides

Du 23 février au 3 mars à Paris Expo se tient le Salon de l’Agriculture. L’occasion de s’intéresser aux nouvelles techniques agricoles utilisées pour diminuer la dépendance aux pesticides. Quelques exemples d’innovations insolites.

C’est un sujet qui revient fréquemment : la forte dépendance de l’agriculture intensive aux produits pesticides et qui nourrit quelques inquiétudes concernant leurs effets nocifs sur la pollution des écosystèmes et la santé humaine. Dans ce domaine, pas de recettes miracles, c’est par la combinaison de plusieurs techniques agronomiques tenant à la fois compte du climat, du terroir ou du type de cultures concerné qu’on peut arriver à diminuer durablement la « pression phytosanitaire », c’est-à-dire : le volume de produits pesticides utilisé sur une exploitation. Quelques exemples de réponses étonnantes à cet enjeu complexe.

#1. Le retour de la coccinelle

La coccinelle n’est pas seulement l’insecte préféré des enfants. Elle fait partie des 5 500 espèces d’insectes que l’on nomme « auxiliaires de culture » dans le jargon agronomique. Concrètement, selon la logique de la chaîne alimentaire, ceux-ci s’attaquent aux « ravageurs », organismes animaux qui détruisent les plantes cultivées ou les récoltes et qui sont en général ciblés par les traitements pesticides.

En aménageant des réservoirs naturels pour ces prédateurs de nuisibles, que ce soit à travers l’ajout de haies, de massifs fleuris ou d’implantations d’arbres près des exploitations agricoles, l’agriculteur dispose d’un levier supplémentaire pour lutter contre les bio-agresseurs.

#2. Drones d'endroit pour une rencontre

Dans le monde agricole aussi, les nouvelles technologies élargissent le champ des possibles. Et dans ce secteur, l’utilisation du drone est loin d’être un gadget de technophile. C’est un formidable outil pour optimiser la consommation de pesticides à la baisse.

Comment ? Les drones « agricoles » qui survolent les exploitations embarquent des capteurs high tech brassant en temps réel de nombreuses informations sur l’état des cultures (estimation de la biomasse, taux de chlorophylle…). Ces données sont utilisées pour dresser une cartographie détaillée de la parcelle permettant d’adapter de façon très fine l’utilisation de pesticides, en la limitant aux endroits où elle est vraiment nécessaire.

#3. La confusion des genres

Pour le grand stratège Chinois Sun Tzu, le grand secret pour vaincre son ennemi est de le plonger dans la confusion. Si une exploitation agricole n’est heureusement pas un champ de bataille, il s’agit néanmoins d’un écosystème à réguler pour protéger les cultures de leurs agresseurs naturels. La confusion sexuelle est l’une des techniques utilisées pour réduire les populations de nuisibles, notamment dans la production viticole. Et, c’est un peu machiavélique : plutôt que s’attaquer aux insectes tels que les papillons de nuit par exemple, on va venir perturber leur processus reproductif en saturant l’air de phéromones sexuelles attractives : ces signaux olfactifs qui permettent à M. Papillon de rencontrer Mme Papillon. Résultat, des mâles désorientés qui ne trouvent plus les femelles avec qui s’accoupler, et donc une population qui diminue naturellement sur une génération, faute de naissances.

Toutes ces techniques aussi ingénieuses qu’inattendues ont pour point commun de concilier protection de l’environnement et activités humaines de façon intelligente. Une démarche qu’AXA traduit également dans la conception de ses produits.

Pour vous, l’écologie n’est pas un vain mot ? Vous privilégiez les énergies renouvelables pour votre intérieur ? Vos installations sont-elles bien couvertes ? Grâce à la garantie verte de l'Assurance Habitation AXA, soyez aussi serein que citoyen.

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

Salon de l’Agriculture : 3 techniques insolites pour réduire les pesticides