Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Où placer votre argent en 2014 ?

actu-placement-argent

La multitude des placements proposés et les spécificités fiscales de chacun d’entre eux doivent vous inciter à adapter vos placements en fonction de vos objectifs patrimoniaux mais, aussi, de votre âge. 

30 ans : devenir propriétaire

Détenir sa résidence principale est sans doute le meilleur des placements. Si cela n’a pas déjà été fait, il est donc temps de troquer votre casquette de locataire contre celle de propriétaire ! Ne tardez pas trop car les taux de crédits immobiliers sont historiquement bas pour le moment (3,15 % sur 15 ans en janvier 2014). Si votre budget est serré, n’hésitez pas acheter un bien à retaper, sans sous-estimer votre budget travaux (comptez de 700 à 1 000 € du mètre carré), ou privilégiez un quartier en devenir. Peu coté aujourd'hui, il s’appréciera et vous permettra de dégager une plus-value au moment de la revente.

Vous êtes jeune et avez du temps devant vous, vous pouvez donc vous permettre de prendre quelques risques sur les marchés financiers. Investir en bourse ne serait-ce que 100 € par mois permet de récupérer plus de 30 000 € au bout de 15 ans, sur la base d’un gain moyen de 6,6 % par an, le rendement historique de la Bourse de Paris. Il est cependant préférable d’investir via des Sicav plutôt que directement dans des actions, plus risquées, et d’opter pour un Plan d’épargne en actions (PEA) ou une assurance vie, et non un compte-titres. Les plus-values sont, en effet, respectivement exonérées d’impôt sur le revenu au bout de 5 et 8 ans de détention.

Attention tout de même à conserver, en liquidités, l’équivalent de 3 à 6 mois de revenus en livrets sans risque (Livret A, Livret de développement durable…), pour faire face en cas de coup dur. Penchez-vous aussi sur le Plan d’épargne logement (PEL) : à condition de le conserver au moins 2 ans, il rapporte 2,50 % brut par an (2,11 % net), ce qui en fait le placement sans risque le plus rentable du moment.

40-50 ans : développer son patrimoine

Il est désormais temps d’étoffer son patrimoine. Sur les marchés financiers, cela passe par une gestion plus active de son épargne, toujours via son PEA ou une assurance vie. Parmi les marchés à privilégier cette année, les actions européennes, qui devraient profiter du redémarrage progressif de l’économie, et celles des pays émergents, très chahutées en 2013, mais dont la valorisation est désormais très attractive. A éviter, en revanche, les actions américaines, au plus haut, et le marché obligataire, peu rémunérateur. Il y aussi beaucoup à gagner en tentant de diminuer son impôt sur le revenu. Si vous payez plus de 5 700 € d’impôt par an, vous pouvez alors investir dans un logement neuf et opter pour le régime Duflot. Vous profiterez d’une réduction d’impôt, d’un montant maximal de 54 000 €, étalée sur 9 ans. Pour gommer une rentrée d’argent exceptionnelle, choisissez plutôt l’ancien à rénover via les régimes Malraux et Monuments Historiques. Vous pourrez alors déduire tout ou partie des dépenses des travaux et, ainsi, payer moins d’impôt.

Au-delà de 60 ans : anticiper sa succession

Si votre patrimoine est important, il est conseillé de préparer sa transmission. Sachez ainsi qu’il est possible de donner, sans frais, 100 000 € à chacun de ses enfants (31 865 € à ses petits-enfants) mais seulement….tous les 15 ans ! Pour donner sans se démunir complètement de son patrimoine immobilier, osez le démembrement de propriété ! Vous gardez l’usufruit du bien (vous continuez à l’utiliser ou, s’il s’agit d’un investissement locatif, à en percevoir les revenus) et vous donnez la nue-propriété à vos enfants. Côté placements financiers, il est aussi indispensable de diminuer progressivement les risques, et de transférer son épargne boursière vers le fonds en euros sans risque de son assurance vie. Avantage supplémentaire : vous êtes non seulement libre de désigner les bénéficiaires de votre choix, mais seuls les capitaux transmis supérieurs à 152 500 € par bénéficiaire sont taxés. Imbattable.

Estimez dès ajourd'hui vos économies d'impôts de demain !

Valérie Valin-Stein - Julien Derblin (Le Particulier)