Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Changements du 1er avril : à quoi doit s’attendre votre portefeuille ?

changements 1er avril 2015

Le 1er avril est généralement le moment où les différentes décisions prises au niveau gouvernemental entrent en vigueur. Avec à la clé son lot de bonnes et de mauvaises nouvelles pour les usagers.

Hausse du prix du gaz, premier changement au 1er avril 2015

Après des baisses successives depuis plusieurs mois, le prix du gaz GDF Suez augmente de 0,58 % en moyenne. Cette hausse concerne 7,4 millions de foyers en France sur les 10,6 millions qui sont abonnés au gaz. Ceux qui utilisent ce combustible pour la cuisson seulement verront leur facture majorée de 0,2 % tandis que ceux qui s’en servent pour la cuisson et l’eau chaude payeront 0,4 % de plus. La plus forte augmentation concerne le chauffage  avec une hausse de 0,7%.

Valorisation de certaines allocations familiales

Depuis le 1er avril 2015, la Caisse d’allocation familiale (CAF) revalorise de 18,50 euros le complément familial qui atteint donc 202,05 euros. Il s’agit d’une aide accordée aux familles qui ont plus de 3 enfants et dont les ressources n’excèdent pas un certain plafond.  Pour les familles monoparentales, l’allocation  mensuelle de soutien familial (ASF) versée au parent qui élève seul son enfant passe de 95,52 euros à 108,08 euros par enfant à charge.

Les soins sont désormais plafonnés  

> Optique

Depuis le 1er avril 2015, le remboursement des complémentaires santé est plafonné. En ce qui concerne les lunettes, le montant remboursé ne peut excéder 470 euros monture comprise, s’il s’agit de verres simples. Dans les cas de corrections plus complexes, le  remboursement, encadré lui aussi, ne pourra dépasser 850 euros.  Quelque soit votre correction,  la prise en charge des montures est plafonnée à 150 euros.

> Médecin

Pour le volet des consultations, le remboursement des dépassements des médecins à honoraires libres (de secteur II) n’ayant pas adhéré au contrat d’accès aux soins (CAS) est limité à 125 % du prix défini par la Sécurité sociale, c’est-à-dire 28,75 euros.  À partir de 2017, ce plafond sera ramené à 100 %.

Augmentation des taxes sur le diesel et bonus pour les voitures propres

Depuis le 1er avril, le prix du litre à la pompe a augmenté de 2,4 centimes pour le diesel et de 2 centimes pour l’essence, en raison de la hausse de la taxe carbone. Pour faire le plein, le conducteur devra donc débourser 1 euro de plus s’il roule à l’essence et 1,20 euro supplémentaire s’il roule au diesel. En contrepartie, le gouvernement accorde un double bonus pour la mise à la casse d’un diesel de plus de 15 ans liée à l’achat d’un véhicule peu polluant. Cette prime en deux temps peut atteindre 10.000 euros.

Tout d’abord, l’acheteur bénéficie d’un remboursement jusqu’à  6 300 euros pour l’achat d’un véhicule propre dont le taux d’émissions de CO2 ne dépasse pas 20 grammes par km  (4 000 euros pour un taux d’émission de CO2 inférieur à 60 grammes par km). Une seconde prime de 2 500 ou 3 700 euros lui sera attribuée après destruction de  son ancien véhicule, la prime à la conversion.

Découvrir notre offre bancaire

Sources www.service-public.fr