Quelle couverture sociale pour les auto entrepreneurs ?
Conseil
Auto entrepreneur le 05/06/2017 2 minutes de lecture

Quelle couverture sociale pour les auto entrepreneurs ?

Le régime de l’auto-entrepreneur est adapté à votre activité. Mais qu’en est-il de votre protection sociale ? A quelles prestations avez-vous droit ? Le point sur la couverture sociale de l’auto-entrepreneur.

Votre santé

Votre couverture santé dépend de la façon dont vous exercez votre activité.

  • Si vous êtes auto-entrepreneur et en même temps salarié, étudiant ou retraité, vous êtes couvert par votre caisse d’Assurance maladie. Vous serez donc remboursé de vos frais de santé par la Sécurité sociale, qui vous versera également vos indemnités journalières en cas d’arrêt maladie.
  • Si votre activité d’auto-entrepreneur est votre principale activité, votre couverture maladie est prise en charge par le Régime Social des Indépendants (RSI) :
    • vous êtes remboursé de vos frais de santé de la même façon que les salariés,
    • sous conditions, vous bénéficiez des prestations maternité et paternité,
    • en cas de maladie ou d’accident, vous ne touchez des indemnités journalières que si vous êtes artisan ou commerçant (pas les professions libérales). Vous devez être affilié au RSI depuis plus d’un an et avoir payé vos cotisations sociales. Si vos revenus sont inférieurs à un montant plancher (3 806,80 € en 2017), vous ne percevez pas d’indemnités journalières.
Bon à savoir

Vous n'êtes pas couvert en cas d'accident du travail.

Votre retraite

Votre activité d’auto-entrepreneur vous permet de valider des droits à la retraite :

  • auprès du RSI si vous êtes artisan ou commerçant
  • auprès de la Cipav si vous exercez une profession libérale.

Les droits sont calculés en fonction de votre chiffre d’affaires.

Par exemple, pour valider 4 trimestres, votre chiffre d’affaires doit s’élever (en 2017) à :

  • 11 715 € si vous avez une activité de prestations de services commerciale ou artisanale (RSI)
  • 8 875 € si vous avez une activité libérale (Cipav).

Si vous travaillez en même temps comme salarié, vous cotisez pour vos droits à la retraite dans le régime des salariés et dans celui des indépendants. Mais vous ne pourrez pas valider plus de 4 trimestres par an !

Bon à savoir

Sous conditions, vous bénéficiez d’une assurance invalidité-décès. Renseignez-vous auprès du RSI ou de la Cipav

Artisan, commerçant ou profession libérale, vous n’êtes pas couvert en cas de perte d’emploi. Pour vous protéger, vous pouvez souscrire une assurance individuelle.

Compte bancaire AXA pour les auto-entrepreneurs
Accéder à l'offre

A lire également