Conseil
La gestion de vos comptes
le 28/01/2019 3 minutes de lecture

Savez-vous tout sur le compte-joint ?

64 % (1) des couples en France ont opté pour un compte-joint. Une solution bancaire taillée sur mesure pour organiser les aspects financiers de la vie à deux, ou pour répondre aux besoins communs de plusieurs personnes. Vrai ou faux ? Revenons sur cette formule de compte.

Le compte-joint, c'est uniquement pour les couples

Faux : un compte pour deux ou plus !  Un compte-joint est ouvert par au minimum 2 personnes. Ces cotitulaires peuvent être mariés ou non, avoir ou non un lien de parenté. L’établissement bancaire est libre de fixer un nombre maximum de cotitulaires. Par principe, chacun d’entre eux peut faire fonctionner le compte et l’utiliser avec sa signature. Bien évidemment, l’ensemble des cotitulaires du compte-joint sont considérés comme solidairement responsables face à un incident de paiement.  

A garder en mémoire !

La solidarité des cotitulaires d’un compte-joint implique qu’ils sont considérés comme débiteurs de toute dette, même contractée par un seul d’entre eux. Confiance et transparence sont donc de mise entre les cotitulaires de ce type de compte bancaire !

Seule une personne aura un chéquier

Faux : le chéquier lié à un compte-joint est à la disposition de tous ses cotitulaires qui peuvent chacun l'utiliser seul. À l’ouverture du compte-joint, la banque a recueilli la signature de chaque cotitulaire. Les cotitulaires peuvent cependant exiger la signature de tous les cotitulaires pour une émission de chèque.

Retraits, dépôts et virements, chacun fait ce qu'il veut

Vrai : chaque titulaire du compte est habilité à effectuer un dépôt ou un retrait sur le compte-joint, et à mettre en place les virements et les prélèvements automatiques qu’il jugera utiles. Comme pour l’utilisation du chéquier, les cotitulaires peuvent exiger la signature de tous les cotitulaires pour ces opérations.   

On peut avoir deux cartes bancaires

Vrai : une carte bancaire est individuelle, et ce particularisme reste de mise dans le cadre d’un compte-joint. Concrètement, chaque cotitulaire peut posséder une carte bancaire à son nom liée à ce compte. Pas la peine de vous battre ou d’organiser un planning pour la garde du précieux bout de plastique !  

Les relevés bancaires sont personnels

Faux : ils sont établis sous l’intitulé de l’ensemble des cotitulaires. Donc si vous vouliez cacher la dépense de votre dernier coup de cœur, c’est raté. Notez cependant que lorsque les cotitulaires ne vivent pas tous à la même adresse, les relevés de compte mentionnent celle qui aura été choisie à l’ouverture du compte, et à défaut celle du premier titulaire du compte.  

Mon cotitulaire me quitte, je peux nommer quelqu'un d'autre ?

Faux : vous vous séparez ? Vous pouvez clôturer le compte ou le transformer en compte individuel avec l'accord du cotitulaire. Le décès d’un cotitulaire n’entraîne pas le blocage du compte-joint. Un héritier du défunt peut néanmoins en demander le blocage. Lorsqu’il n'y a que que deux cotitulaires, le survivant devient seul titulaire du compte, transformé en compte bancaire individuel, sauf contestation des héritiers ou du notaire chargé de la succession.

Prisé par les couples, le compte-joint est un excellent moyen pour briser tout tabou financier au sein du couple. Il permet à son ouverture de fixer des règles de gestion communes pour une vie sans accrocs. Une déclinaison amoureuse du vieil adage « les bons comptes font les bons amis » !

Découvrez les avantages du Compte bancaire AXA

Les informations présentes dans cet article ont un caractère informatif. Elles n’engagent pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

(1) Etude du CREDOC en 2017

A lire également

Savez-vous tout sur le compte-joint ?