Frais de prélèvement impayé : les points à connaître
Conseil
Difficultés bancaires le 11/05/2015 3 minutes de lecture

Frais de prélèvement impayé : les points à connaître

Vous devez payer des frais de prélèvement impayé. À quoi correspondent-ils et comment les éviter ? Nos conseils.

Les frais de prélèvement impayé : c’est quoi ?

Impôts, électricité, gaz, internet… Vous avez certainement mis en place des prélèvements automatiques. Autrement dit, vous avez donné à certains organismes l’autorisation de prélever votre compte chaque mois ou trimestre, en signant un mandat. C’est pratique et cela vous évite d’envoyer systématiquement un chèque, mais cela suppose que votre compte soit suffisamment approvisionné. En effet, s’il n’y a pas assez d’argent sur votre compte, la banque refusera de payer :

  • elle vous facturera des frais de prélèvement impayé (maximum 20 €/opération) ;
  • vous serez débiteur auprès de ces organismes, qui représenteront le prélèvement une nouvelle fois afin d’être payés : généralement 10 jours plus tard ou le mois suivant. Attention, certains appliquent des pénalités

Exemple :

Nous sommes le 29 mars, vous n’avez plus d’argent sur votre compte et le virement de votre salaire n’est pas encore arrivé. Le prélèvement de 36 € de votre fournisseur d’énergie est programmé le 30. Si vous n’avez pas d’autorisation de découvert, votre banque refusera ce prélèvement et vous facturera 20 € de frais. Même chose si un autre prélèvement est programmé sur votre compte et que celui-ci ne présente toujours pas la provision nécessaire

Bon à savoir

Certains organismes « de notoriété publique » - comme par exemple la direction générale des Finances publiques - peuvent prélever sur votre compte même si vous n’avez pas signé d’autorisation

Comment éviter les frais de prélèvement impayé ?

- Faites l’inventaire de tous vos prélèvements afin de ne pas en oublier. Retenez aussi les dates : tous les organismes ne débitent pas votre compte le même jour !

- Surveillez votre compte, notamment autour des dates prévues pour les prélèvements. Vérifiez qu’il est suffisamment approvisionné pour supporter un nouveau débit.

- Négociez une autorisation de découvert avec votre banque : cela vous permettra une certaine souplesse si le solde de votre compte est trop juste.

- Placez vos économies sur un livret par exemple. Si besoin, vous pourrez rapidement faire un virement sur votre compte courant.

- Si vous avez des difficultés de trésorerie, parlez-en avec votre conseiller.

Découvrez le Compte et les cartes bancaires AXA
Accéder au détail

A lire également