Comment bien rédiger son testament ?
Conseil
Épargne & retraite
le 03/05/2016 3 minutes de lecture

Comment bien rédiger son testament ?

Rédiger un testament : vous y pensez… C’est l’occasion de faire le point sur vos biens et d’organiser votre succession après votre décès. Vous pouvez le faire seul ou avec l’aide de votre notaire.

A quoi sert le testament ? 

Le testament sert à organiser la transmission de votre patrimoine. Vous pouvez désigner les personnes auxquelles vous souhaitez léguer certains biens. Par exemple, votre résidence secondaire à votre fils et votre appartement à votre fille. Ou une somme d’argent à une association. Ceci tout en respectant les règles fixées par la loi, en particulier la réserve héréditaire prévue pour vos descendants.

Autre utilité du testament : il vous permet de donner des directives personnelles. Par exemple, indiquer que votre corps doit être donné à la science, donner vos dernières volontés ou organiser vos obsèques.

Comment bien rédiger son testament ?

Pour rédiger votre testament, vous avez le choix entre plusieurs formules.

  • Le testament olographe : vous le rédigez vous-même, à la main. Il doit être daté, signé et si possible paraphé à chaque page. Pour éviter les doutes, commencez par « Ceci est mon testament » et indiquez précisément à qui vous léguez vos biens : nom, prénom, adresse et lien de parenté. Ensuite, vous pouvez le conserver chez vous mais vous prenez le risque qu’il soit perdu ou volontairement détruit… La meilleure solution est donc de le transmettre à votre notaire, qui l’enregistrera au fichier central des dispositions de dernières volontés. Celui-ci centralise l’ensemble des testaments et doit être consulté par le notaire chargé de la succession. Il s'agit du fichier central des dispositions de dernières volontés (FCDDV)
  • Le testament authentique est rédigé avec l’aide d’un notaire, en présence de deux témoins. Il est déposé chez le notaire, qui vérifie le respect des règles en matière de transmission et l’enregistre au fichier central des dispositions de dernières volontés. Il est donc extrêmement sécurisé mais coûte entre 150 et 200 €.
Bon à savoir

Si vous changez d’avis, vous pouvez annuler votre testament à tout moment. Soit en demandant l’annulation de ses dispositions par acte notarié, soit en rédigeant un nouveau testament.

Besoin d'une assurance retraite ?
A lire aussi :