Retrouvez vos dernières infos assurance et banque

Retraite AGIRC ARRCO : les nouvelles règles

réformes des retraites : les nouvelles règles de l'agirc arrco

Vous êtes salarié ou retraité du régime général ? Cet article vous concerne ! L’AGIRC et l’ARRCO, les deux organismes qui gèrent votre retraite complémentaire, changent leurs règles. L’objectif ? Pérenniser la retraite complémentaire de près de 30 millions de Français.

L’accord AGIRC-ARRCO, signé par les partenaires sociaux (syndicat et patronat), le 30 octobre dernier modifie plusieurs règles. Certaines mesures prennent effet dès 2016, d’autres seront mises en place à partir de 2019. Elles impactent retraités comme salariés. Voici les 5 mesures à retenir de cet accord.

>> Vous êtes retraité ?  

1/ Une revalorisation de votre pension le… 1er novembre

Ce n’est plus le 1er avril, mais désormais chaque 1er novembre que votre pension de retraite complémentaire sera revalorisée. Concrètement, cela signifie qu’en 2016 vous devrez attendre 7 mois de plus pour que votre complémentaire retraite soit augmentée.

2/ Une sous-indexation de votre pension de… 1%

Les 1er novembre 2016, 2017 et 2018, votre complémentaire retraite sera revalorisée sur la base de la hausse des prix, moins 1%. Concrètement, cela signifie que si l’inflation est de 1.8%, l’augmentation de votre retraite complémentaire ne sera que de 0.8%. Vos pensions seront ainsi moins valorisées pendant 3 ans, sans toutefois que votre retraite puisse baisser (dans le cas où l’indice d’inflation serait inférieur à 1%).  

>> Vous êtes salarié ?

3/ Le rendement des cotisations va baisser à… 6%

Le rendement détermine le montant de la pension retraite obtenue pour 100 euros cotisés. Aujourd’hui ce taux est de 6.56%, mais entre 2016 et 2018 il va baisser à 6%. Concrètement, pour 100 euros cotisés, vous recevrez désormais 6 euros de rente par an, contre 6.56 euros avant.

4/ Le taux d’appel des cotisations va augmenter à… 127%

Le taux d’appel fixe le montant des cotisations versées par le salarié et l’employeur à l’AGIRC-ARRCO. Ce taux va passer de 125 à 127% entre 2016 et 2018. Concrètement, pour 127 euros cotisés (et non plus 125 euros) seuls 100 euros seront pris en compte pour le calcul de votre future complémentaire retraite. Les 27 euros restants sont cotisés à fonds perdus : ils n’ouvrent aucun droit.

5/ Un système de bonus/malus à partir de… 2019

Seuls les salariés nés à partir du 1er janvier 1957 sont concernés. Ce système de bonus/malus vise à inciter les salariés à prendre leur retraite plus tard que l’âge légal de 62 ans. Concrètement, si vous partez à la retraite à 62 ans avec tous vos trimestres, pendant 3 ans le montant de votre pension complémentaire subira un malus (ou baisse) de 10%. A l’inverse, si vous partez à la retraite à 63 ans ou plus, vous bénéficiez d’un bonus (ou hausse) temporaire sur votre retraite complémentaire (jusqu’à 30% de bonus pour un départ à la retraite à 64 ans). 

Autant de raisons pour préparer aussi votre retraite grâce à des produits d'assurance retraite. Parlez-en avec votre conseiller AXA !