Pourquoi préparer sa retraite dès 30 ans ?

Pourquoi préparer votre retraite dès 30 ans ?

A 30 ans, on pense mariage, enfants et achat de son logement… La retraite fait rarement partie des préoccupations d’un trentenaire ! Vous n’en voyez peut-être pas encore la nécessité, pourtant votre retraite il faut y penser. Et mieux vaut la préparer le plus tôt possible !

Pourquoi préparer votre retraite dès 30 ans ?

Parce que si vous souhaitez garder un train de vie similaire à celui que vous avez aujourd’hui, il faut mettre de l’argent de côté. Sinon, comme 3/4 des Français, vous constaterez une baisse de vos revenus à la retraite… Et vous regretterez de ne pas avoir suffisamment préparé votre retraite.

Ainsi, en 2012, le montant moyen des pensions de retraite s’élevait à 1 288 euros par mois(1). Et les perspectives ne sont pas réjouissantes : à salaire équivalent et carrière égale, la génération qui a 30 ans aujourd’hui touchera, au mieux, 10 à 15% de moins que celle de ses parents.

Il est encore trop tôt pour connaître votre dernier salaire ou revenu d’activité professionnelle, et vos conditions de départ à la retraite. Mais il faut bien avoir en tête cette tendance baissière : elle s’explique par une espérance de vie qui augmente et un nombre d’actifs pour financer la retraite des aînés qui baisse. 

Comment faire pour compenser cette baisse de revenu ?

Il faut vous constituer une épargne. Mais entre le loyer, les transports, les  vacances, les impôts, et les petits plaisirs… Comment réussir à mettre de l’argent de côté ?

A 30 ans, vous n’avez pas besoin d’épargner de grosses sommes pour préparer activement votre retraite. Vous pouvez commencer avec une centaine d’euros par mois et mettre en place des versements automatiques. Au fil des années, vos économies fructifieront.

Il existe de nombreux produits pour épargner selon vos exigences et besoins : l’assurance vie « classique », le PEA, le PERP… Ou encore l’épargne d’entreprise si votre employeur vous offre cette possibilité.

Pour connaître toutes les solutions qui s’offrent à vous, renseignez-vous auprès de votre conseiller AXA !
 

Sources : (1) Ministère des Affaires sociales

Partager cet article :