ACTU
Fête des Lumières
Par AXA,  le 03/12/2019

Fête des Lumières : contre le blues hivernal

Lumignons colorés aux fenêtres, jeux de lumières sur l’architecture de la capitale des Gaules… Cela vous dit quelque chose ? Il s’agit en effet de l’événement annuel de la Fête des Lumières de Lyon, qui débutera le jeudi 6 décembre. Si cette tradition est un véritable spectacle pour les locaux et les touristes, elle pourrait également receler des vertus thérapeutiques ! Eclairage.

Une fête lumineuse...

Du 5 au 8 décembre 2019, Lyon va s’illuminer de 1 000 feux. Chaque année, des artistes se donnent rendez-vous pour repenser le paysage urbain à travers des œuvres éphémères projetées, à la nuit tombée, sur les murs et les façades de la ville.

De la cathédrale Saint-Jean à la place des Terreaux en passant par celle de Bellecour, les monuments et les sites emblématiques seront tous sublimés par des animations lumineuses nocturnes.

Ingénieuse...

La Fête des Lumières tire son origine de la cessation, en 1643, de l'épidémie de peste qui avait ravagé l'Europe. Pour célébrer cet événement, les Lyonnais déposaient des écus d'or et des cierges au sanctuaire de la Vierge bâti sur la colline de Fourvière. 

Au fur et à mesure, cette tradition s'est contemporanéïsée. En 1989 et jusqu'à aujourd'hui, la Fête des Lumières devient le porte-drapeau du Plan Lumière. Il s’agit d’un engagement de la ville visant à repenser l’éclairage fonctionnel pour mettre en valeur son territoire et son patrimoine et cela toute l’année !

Depuis, l'ensemble du paysage urbain et naturel de la ville contribue habilement à la vie journalière et nocturne des Lyonnais.

Et anti-stress !

A l’approche de l’hiver, se promener le soir tombé dans les 9 arrondissements de Lyon, pourrait s’avérer bénéfique pour votre moral !

En effet, la lumière est un antidote efficace contre la déprime saisonnière, syndrome qui apparaît lorsque la clarté extérieure diminue et que les journées raccourcissent.

Pic de déprime en hiver et luminothérapie

Trouble de l’humeur, sommeil agité, appétit coupé ou plus important… Vous êtes peut-être victime du fameux blues hivernal !

Afin d’y remédier, faites comme nos amis des pays nordiques, pensez à la luminothérapie pour pallier le manque de soleil, éviter les carences en vitamine D et favoriser votre production de sérotonine.

Astuce à faire à la maison : 30 minutes par jour d’exposition à une ampoule de 10 000 lux.

La dépression saisonnière en chiffres

En hiver :

- 61 % des Français (70 % des femmes) se sentent plus fatigués1
- 54 % disent se ­réveiller plus difficilement
- 58 % reconnaissent être de moins bonne humeur1

Le blues hivernal touche :

- 1 homme sur 101
- 1 femme sur 51

Si la sagesse scandinave vous enseigne les bienfaits de la luminothérapie pour contrer la dépression saisonnière, à l’approche de l’hiver, assurez votre sérénité en souscrivant une complémentaire santé de qualité !

Le contenu présent dans cet article présente un caractère informatif. Cette actualité n’engage pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

Fête des Lumières : contre le blues hivernal