Conseil
Épargne & retraite
le 07/10/2014 4 minutes de lecture

Le PERP : mode d'emploi

Mode d'emploi du Plan d’épargne retraite populaire (PERP) pour vous constituer un complément de revenus garantis pour votre retraite.

Le Plan d'épargne retraite populaire (PERP) est un contrat d’épargne à long terme. Il vous permet d’épargner afin de vous constituer un complément de revenus garantis pour votre retraite. Quels en sont les grands principes ?

La constitution d’une épargne

Vous mettez de l’argent de côté progressivement en effectuant des versements réguliers ou occasionnels sur votre PERP. Selon votre profil d’épargnant et votre horizon de placement, vous choisissez un type de gestion. Par exemple la gestion évolutive pour sécuriser votre épargne à l’approche de la retraite, ou une gestion personnelle si vous préférez choisir vous-même vos supports d’investissement.

L’épargne reste bloquée jusqu’à l’âge de départ à la retraite, sauf cas exceptionnels prévus par la loi (invalidité, décès du conjoint…).

Le versement de la rente

Au moment de votre départ à la retraite, vous recevrez une rente viagère (à vie). Elle est calculée en fonction de :

  • l’épargne accumulée sur votre contrat,
  • votre âge à la liquidation du plan,
  • la table de mortalité en vigueur,
  • l’option choisie (réversion ou annuités garanties par exemple).

Vous pouvez aussi demander jusqu’à 20% du montant total de votre épargne sous forme de capital sans condition. Le reste vous sera versé en rente viagère.

Par ailleurs, si vous achetez pour la première fois votre résidence principale, il vous sera possible de récupérer la totalité de votre épargne sous forme de capital (dans la limite de l’apport personnel).

Bon à savoir

La clause bénéficiaire de votre contrat vous permet de désigner librement les personnes qui, à votre décès, recevront une rente viagère. Vos enfants mineurs recevront une rente éducation jusqu’à leurs 25 ans.

Comprendre le PERP en vidéo

*La déduction des cotisations PERP (fiscalité applicable au 01/01/2015)

Les cotisations versées sur un PERP sont déductibles de votre revenu imposable dans une limite annuelle égale d’un plafond global (pour 2015) :

  • 10 % de votre revenu d’activité professionnelle de référence 2014 plafonné à 8 fois le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale (PASS) 2014.
  • Le revenu de référence est égal au revenu net (rémunération annuelle brute diminuée des charges sociales) diminué de 10 % au maximum pour frais professionnels.
  • Le PASS 2014 est de 37 548 €.

La limite de déduction est réduite des sommes versées au titre de la retraite : sur un contrat art. 83 ou COREVA, sur un PERCO (abondement, versements du salarié correspondants à des jours de congé non pris), sur un contrat Madelin ou Madelin Agricole (uniquement les sommes correspondantes à l’enveloppe de base).

Le Plafond est commun au PERP et produits assimilés (PERE, PREFON, COREM et CGOS).

Lorsque ce plafond n'est pas complètement utilisé au cours d'une année, l'excédent est utilisable au cours des 3 années suivantes.

La rente est imposable à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des pensions après déduction :

  • de la fraction déductible de la CSG due sur les revenus de remplacement (au taux de 4,2% ramené à 3,8% sous conditions de ressources),
  • de l’abattement de 10% (le seuil et le plafond de cet abattement sont réévalués chaque année).

Elle supporte également des prélèvements sociaux aux taux en vigueur au jour du règlement.

La fiscalité*

Toutes les sommes versées dans votre PERP sont déductibles de votre revenu imposable, dans la limite de 10% de vos revenus de l’année précédente.

Le détail de votre plafond déductible est indiqué sur votre feuille d’imposition.

A votre retraite, la rente perçue chaque année sera imposable dans la catégorie des pensions.

Le saviez-vous ?
  • Les disponibles fiscaux non-utilisés des 3 années précédentes peuvent se cumuler au disponible de l’année, soit pour 2014, un disponible maximal de 114 701 €.
  • Les sommes versées dans un PERP ne rentrent pas dans le périmètre global des avantages fiscaux (niches fiscales) désormais plafonnés à 10 000 €.

Interview d'un expert AXA

3 questions à » Marie-Anne Homond, chef de marché Epargne et Retraite

Le PERP, pour qui ?

Le PERP est un formidable outil de défiscalisation pendant la vie active. Il est particulièrement recommandé pour ceux qui travaillent et sont fortement imposés. Ils pourront en effet déduire de leur revenu imposable les sommes placées sur le PERP dans les limites prévues.

Quand ouvrir un PERP ?

Ne vous y prenez pas trop tard : il faut avoir mis de côté une certaine somme car la rente est calculée entre autres en fonction de l’épargne accumulée… Plus tôt on commence à épargner, moins l’effort d’épargne est douloureux ! Par exemple, pour obtenir 500 €/mois de rente à la retraite, il faut épargner chaque mois 350 € à 40 ans mais 450 € à 45 ans !

Quels supports choisir ?

La gamme financière du PERP est riche : du fonds en euros pour sécuriser son épargne aux supports en unités de compte pour diversifier, il y en a pour tous les goûts ! Tout dépend de votre âge et de votre sensibilité au risque. Et si vous préférez déléguer la gestion de votre épargne à des experts, la gestion pilotée est faite pour vous !

N’oubliez pas que le PERP est un investissement au long cours. Il est important de pouvoir générer de la performance sur le long terme pour accroître votre épargne et donc votre future retraite. Et grâce au processus de sécurisation automatique, vous pouvez progressivement sécuriser votre épargne au fur et à mesure que l’échéance de votre retraite approche. 

A la recherche d'une solution d'épargne pour votre retraite ?
Le PERP : mode d'emploi