Prélèvement à la source : faut-il épargner sur votre PERP/Madelin en 2018 ?
Conseil
Épargne & retraite
le 10/01/2018 3 minutes de lecture

Prélèvement à la source : faut-il épargner sur votre PERP/Madelin en 2018 ?

Selon vous, quelle est la meilleure façon de se constituer un complément de revenus à la retraite ? Maintenir un effort d’épargne régulier dans la durée ! En 2018, avec la mise en place du prélèvement à la source (PAS) pour 2019, ce principe est plus que jamais d’actualité, notamment en ce qui concerne le PERP et le Madelin.
On vous explique pourquoi.

Commençons par un bref rappel du contexte. En 2018, vous réglez vos impôts sur la base des revenus que vous avez touchés en 2017. En 2019, tout change : avec le prélèvement à la source, vous allez payer vos impôts sur les revenus de 2019. Mais alors, qu’en est-il des revenus 2018 ? En l’absence de revenus exceptionnels cette année-là, un crédit d’impôt annulera vos impôts sur le revenu 2018 que vous auriez dû payer en 2019.

PERP, Madelin, ces changements ont-ils un impact sur votre épargne retraite ?
Découvrez ce qu’il en est.

Si vous détenez un PERP

D’un point de vue fiscal, 2018 n’est pas une « année blanche ». Afin d’inciter les Français à épargner de façon régulière pour leur retraite, un dispositif exceptionnel est mis en place : le montant que vous allez déduire de vos revenus imposables en 2019 correspondra aux versements effectués en 2019 sur votre PERP, sauf si vos versements 2018 sont inférieurs à la fois à ceux de 2017 et 2019. Dans ce cas, la somme déductible de vos revenus imposables en 2019 sera égale à la moyenne des versements en 2018 plus 2019.

Voici un tableau pour comprendre les conséquences des choix qui s’offrent à vous :

Si vous détenez un Madelin

Vous avez un avantage fiscal à verser en 2018, notamment si votre BIC / BNC est stable ou en hausse par rapport aux 3 années précédentes. L’interruption des versements ferait remonter le montant du bénéfice imposable (par absence de déduction) et génèrerait un impôt.

Rappelez-vous enfin qu’il est recommandé de respecter votre engagement annuel minimum afin d’éviter tout risque de requalification de votre contrat.

Conclusion : en 2018, si vous le pouvez, maintenez votre effort d’épargne !

Votre choix

 

Maintenir votre effort d’épargne

 

Ne rien verser en 2018 puis rattraper en 2019

 

Réduire les versements en 2018 puis reprendre en 2019

 

Ne rien verser en 2018puis reprendre en 2019

 

Versement 2017

5000

5000

5000

5000

Versement 2018

5000

-

2000

-

Versement 2019

5000

10 000

5000

5000

Règle pour les déductions 2019

Cotisations 2019

Moyenne 2018/2019

Moyenne 2018/2019

Moyenne 2018/2019

Montant déductible en 2019

5000

5000

3500

2500

Qu’en retenir ?

C’est la meilleure solution pour préparer sereinement la retraite ! Le report n’a pas d’intérêt fiscal et, surtout, vous prive du potentiel de performance d’une année supplémentaire d’épargne. Si vous le pouvez, maintenez votre effort d’épargne ! Un versement aura toujours un effet positif sur votre montant déductible en 2019. Si vous ne pouvez maintenir votre effort d’épargne en 2018, privilégiez toutefois un versement, même moindre ! L’interruption de versement pénalise le montant que vous allez pouvoir déduire en 2019.
Vous avez d'autres questions sur votre épargne ?

Sur le même thème