Conseil
Épargne & retraite
le 14/11/2022 4 minutes de lecture

Comprendre le rachat de l’assurance vie ou de capitalisation

Si vous avez besoin de récupérer l'épargne de votre contrat d'assurance vie, vous pouvez faire une demande de rachat. Partiel ou total : lequel choisir ? Quelle fiscalité s'applique ? Le point sur les modalités du rachat.

Rachat partiel ou rachat total ?

Le rachat partiel permet d’obtenir le versement d’une partie de votre épargne et de conserver l’antériorité fiscale de votre contrat. Vous pouvez effectuer ce rachat en une ou plusieurs fois. 

Dans ce dernier cas, il s’agit de rachats partiels programmés : une somme définie vous est versée périodiquement, sur une durée qui ne peut excéder trois ans.

  • Si votre contrat est en gestion déléguée (par convention, évolutive, pilotée, etc.), le rachat partiel est effectué au prorata de l’épargne disponible sur votre contrat.
     
  • Si votre contrat est en gestion personnelle, vous pouvez choisir les supports d’investissement sur lesquels le rachat partiel est réalisé.

Le rachat total de votre épargne vous permet d’obtenir la totalité de votre placement. Il met fin à votre contrat et aux garanties qui y sont attachées. 

IMPORTANT : Le rachat partiel ou total de votre contrat ne s’improvise pas

Placer de l’argent sur un contrat d’assurance vie ou de capitalisation est un bon moyen d’épargne sur le long terme. En outre, après 8 ans de détention du contrat, vous disposez d’une fiscalité favorable.

Toutefois, avant d’effectuer un rachat qu’il soit partiel ou total, il est important de faire le point sur votre situation et vos objectifs d’épargne avec votre conseiller car cela peut avoir des incidences sur la répartition de vos actifs et donc rendre le contrat inadapté à votre situation.

Pour un besoin ponctuel de liquidités, d’autres solutions existent et votre conseiller saura vous orienter pour prendre la meilleure décision.

Pour tout savoir sur le rachat d’épargne sur votre contrat d’assurance vie ou de capitalisation, ainsi que sur la fiscalité applicable dans le détail, consultez notre fiche d’information (pdf).

Quelle est la fiscalité du rachat ?

Au moment du rachat, la fiscalité s’applique uniquement sur les intérêts et plus-values (aussi appelés produits du contrat).  Ces produits sont soumis aux prélèvements sociaux, au taux actuel de 17,2 %.

Ils sont également soumis à l'impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire libératoire selon la situation. La fiscalité varie en fonction de la durée de détention du contrat, des dates de versement des primes sur le contrat et du montant des primes encore investies, sur tous les contrats d’assurance vie et de capitalisation, à la fin de l’année précédant le rachat.

Pour plus de précisions sur la fiscalité en vigueur sur l’assurance-vie et la capitalisation, consultez notre fiche d’information (pdf).

À la recherche d'un contrat d'assurance vie ?

    Ce contenu vous a-t-il été utile ?

    Merci pour votre retour 

    Nous faisons de notre mieux pour vous proposer des contenus utiles en lien avec vos préoccupations. 

    Merci pour votre retour

    Celui-ci nous aide à nous améliorer et à vous proposer des contenus en lien avec vos préoccupations. 

Sur le même thème

Comprendre le rachat de l’assurance vie ou de capitalisation