5 choses à savoir pour faire l’inventaire de votre mobilier
Conseil
Assurer votre habitation
le 12/06/2018 5 minutes de lecture

5 choses à savoir pour faire l’inventaire de votre mobilier

Pour calculer le montant de votre prime, votre assureur vous demande d’évaluer le montant de vos biens. Comment faire cet inventaire mobilier ?

Saviez-vous que la valeur de vos biens a un impact sur le montant de votre cotisation d'assurance habitation ? L’inventaire de votre mobilier doit donc être pris au sérieux… Il permet de calculer au plus près votre cotisation. Mais aussi d’être indemnisé correctement en cas de sinistre important où cours duquel vous pouvez tout perdre !

#1. C’est à vous de le faire

Votre assureur ne viendra pas chez vous faire l’inventaire de votre mobilier… Vous devez vous débrouiller seul même si votre assureur peut vous aiguiller. Il peut cependant vous proposer une fourchette de montants dans laquelle vous devez évaluer votre patrimoine. 

#2. N’oubliez rien

Votre inventaire doit être exhaustif. Cela paraît évident mais ce n’est pas si simple… Pour ne rien oublier :

  • faites le tour de chaque pièce en notant chaque objet, sa marque, son prix (celui que vous avez payé à l’époque) et la date de l’achat,
  • prenez une photo de chaque bien, à sa place, chez vous,
  • faites évaluer les objets précieux, bijoux et meubles de valeur par un expert,
  • regroupez toutes les factures de ces biens,
  • conservez une copie de ce dossier complet à l’extérieur de chez vous (par exemple dans un coffre à la banque).

#3. Calculez la valeur d’usage de vos biens

Si votre contrat stipule que vos biens seront remplacés à leur valeur d’usage, vous devez la calculer. C’est la valeur initiale de votre bien à laquelle il faut appliquer un coefficient de vétusté (environ 10 à 15 % par année pour les meubles, 30 % pour l’équipement informatique). Car vos biens se déprécient au fil du temps (sauf les œuvres d’art) !

En revanche, si vous avez choisi une formule « valeur à neuf », vos biens seront indemnisés selon leur valeur initiale. 

#4. Ne sous-évaluez pas vos biens… et ne les surévaluez pas non plus !

Attention à ne pas sous-estimer vos biens car, en cas de dommage, vous serez indemnisé à la hauteur du montant que vous avez déclaré. A l’inverse, ne surestimez pas non plus leur valeur car cela fera grimper le montant de votre cotisation d’assurance. Et vous pourriez être suspecté de fraude en voulant déclarer un montant plus élevé pour vous enrichir…

#5. Actualisez régulièrement votre inventaire mobilier

Vous avez acheté un nouveau téléviseur et un vidéoprojecteur ? Vous avez hérité d’un meuble ancien ? Chaque nouvelle acquisition vient enrichir votre patrimoine mobilier. Pensez à actualiser votre inventaire mobilier tous les 2 ou 3 ans et à le transmettre à votre assureur. 

A la recherche d’une assurance habitation ?

Sur le même thème