Découvert bancaire : que faut-il savoir ?
Conseil
Difficultés bancaires
le 10/10/2018 4 minutes de lecture

Découvert bancaire : que faut-il savoir ?

Une dépense imprévue, un problème de trésorerie… Qui n’a jamais été confronté au découvert bancaire ? Vous avez une petite idée de ce que cela signifie… Mais savez-vous comment ça marche concrètement ? Découvrez ce qu’il est important de savoir.

Vous êtes en négatif !

Etre « à découvert », ce n’est jamais bon signe… Cela veut dire que le solde de votre compte est passé en-dessous de zéro. Vous êtes donc en négatif. Autrement dit, vous dépensez plus que ce que vous gagnez.

Le découvert bancaire peut être autorisé

Il n’existe pas de droit au découvert bancaire. Cependant, votre banque peut vous accorder :

- une facilité de caisse, c’est-à-dire la possibilité de régler une dépense de façon ponctuelle alors que vous êtes débiteur. Elle ne doit pas durer plus de quelques jours et votre compte doit rapidement redevenir créditeur ;

- un découvert autorisé, pour une durée plus longue et selon des conditions (montant, taux et durée) définies par un contrat :

  •  au moment de l’ouverture de votre compte, dans la convention de compte que vous signez ;
  •  à un autre moment, si vous demandez une autorisation de découvert.


Bon à savoir : si vous avez une autorisation de découvert, son montant est inscrit sur chacun de vos relevés de compte.

Bon à savoir : selon la loi, un découvert, même autorisé, ne peut durer plus de 3 mois consécutifs. Au-delà de cette durée.

 

Le découvert bancaire a un coût

Quel que soit le découvert bancaire, il a un coût : les agios bancaires , c’est-à-dire des intérêts débiteurs. Ils sont calculés par la banque, soit de façon forfaitaire, soit de façon proportionnelle (en fonction de la durée, du montant du découvert et d’un taux d’intérêt).
Ensuite, vous devrez aussi payer des frais de commissions d’intervention  pour chaque opération (paiement par carte, chèque…) passée sur votre compte (dans la limite des plafonds fixés par la loi). De même si vous dépassez votre autorisation de découvert…
 
Bon à savoir : votre convention de compte peut autoriser une exonération d’agios pour certains découverts.

 

Cela n’est pas sans risques…

Etre à découvert de façon exceptionnelle, cela arrive à tout le monde… ou presque !
Mais le découvert permanent présente un certain nombre de risques.
Pour votre banque, cela signifie que vous ne gérez pas bien votre compte. Elle sera donc plus réticente à vous accorder un crédit le jour où vous en aurez besoin…
De plus, si vous n’avez pas de découvert autorisé ou si vous dépassez votre autorisation de découvert, votre banque peut refuser les paiements sur votre compte et rejeter les chèques ou les prélèvements. Vous serez alors rapidement confronté à des « incidents de paiement » qui génèrent des frais supplémentaires et vous exposent à d’autres risques (inscription au fichier Banque de France, etc.).

 

Découvert bancaire : quel conseil ?

Même si vous avez une autorisation de découvert, gérez attentivement votre budget. Il vaut toujours mieux avoir un compte d’épargne associé à votre compte courant, dans lequel vous puiserez en cas de besoin.

Découvrez les avantages du Compte Bancaire AXA

Les informations présentes dans cet article ont un caractère informatif. Elles n’engagent pas contractuellement AXA qui décline toute responsabilité sur les décisions qui pourraient être prises à partir de ces informations.

A lire également